Vincent Schmidphoto de Vincent Schmid

Pasteur de la cathédrale Saint-Pierre

 

MESSAGE A l'OCCASION DU XXème ANNIVERSAIRE DU CBI de Genève.

Je me souviens de ma première rencontre avec le Vénérable Dhammika. C'était au mois de septembre 1998, à l'occasion de la tragédie du vol Swissair 111 disparu au large de Halifax. Nous avions organisé un service de prière auquel il a accepté de participer. C'était la première fois, à ma connaissance, qu’une prière bouddhique se faisait entendre sous les voûtes de la cathédrale Saint-Pierre.

C'était aussi un signe des temps. Notre société s'est modifiée en profondeur, elle s'est mondialisée. Elle reflète de plus en plus la planète entière, avec ses populations diverses, ses cultures, ses traditions spirituelles. Comme l'écrit Edgar Morin, le moment est venu de la grande rencontre des tribus.

L'existence du CBI témoigne du fait que le bouddhisme n'est plus désormais à Genève et en Suisse une curiosité exotique mais un partenaire résident dont il faut tenir compte.

Je m'en réjouis car cela signifie pour notre Eglise fondée par Calvin l'apparition d'une nouvelle voix susceptible de faire entendre ici sa sagesse, ses points de vue, sa science de l'esprit humain et de manifester son engagement pour le dialogue inter-religieux.

Je souhaite au CBI un avenir fructueux et béni au service de la population genevoise !

 

 

MESSAGE ON THE OCCASION OF THE 20th ANNIVERSARY of the CBI

 

I remember my first meeting with the Venerable Dhammika. It was in September1998 on the occasion of the tragedy of Swissair Flight 111disappearedoff Halifax. We organized a prayer service in which he agreed to participate. This was the first time, to my knowledge, a Buddhist prayer was heard in the vaults of the Cathedral of St. Peter.
It was also a sign of the times. Our society has changed profoundly, it has gone global. It reflects more the entire planet, with its diverse populations, cultures, spiritual traditions. To quote Edgar Morin, the time has come to the great meeting of the tribes.
The existence of the IWC reflects the fact that Buddhism is no longer in Geneva in Switzerland and an exotic curiosity but a resident partner must be taken into account.
I welcome it because it means for our church founded by Calvin the appearance of a new voice may be heard by his wisdom, his views, his knowledge of the human spirit and to demonstrate its commitment to dialogue inter-religious.
I wish the CBI a successful future and blessed to serve the people of Geneva!!

Vincent Schmid
Pasteur de la cathédrale Saint-Pierre